MES PROJETS | OSIRIS, mystères engloutis d'Egypte

OSIRIS, mystères engloutis d'Egypte

Exposition temporaire 
à l'Institut du Monde Arabe
du 8 septembre 2015 au 6 mars 2016

commissariat  -  Franck Goddio
muséographie - Martine Thomas Bourgneuf
graphisme  -  DEPLI
éclairage  -  GELATIC Gérald Karlikow

maîtrise ouvrage  -  IEASM
production - Artevia
lieu  -  Institut du Monde Arabe - paris
surface  -  1100m²
budget  -  NC
mission  -  maîtrise d’oeuvre scénographique,
développement esquisse à DCE
et suivi de chantier


Divinités osiriennes posées sur les fonds sous-marin de la baie d’Aboukir. Statuettes en bronze découvertes sur le site de Thônis-Héracléion, Égypte, VIe – IIe s. av. J.-C.
Photo: Christoph Gerigk ©Franck Goddio/Hilti Foundation

L’exposition trouve sa genèse dans les découvertes archéologiques sous-marines faites en Égypte à l'ouest du delta du Nil, par Franck Goddio et l’I.E.A.S.M.
 
 Dans cette région qui est depuis le 8ème siècle submergée par les eaux à la suite d'accidents sismiques et géologiques, les fouilles ont permis de retrouver les vestiges des cités d’Héracléion et de Canope, en baie d’Aboukir, à quelques kilomètres à l'est d'Alexandrie. Là, au fond de l'eau, les fondations de temples ont été mis au jour ainsi que de multiples monuments, statues et objets liturgiques  - en relation avec la divinité Osiris et la cérémonie annuelle qui la fêtait, les fameux "Mystères". Célébrés dans toute l’Égypte, il faisaient revivre, renouvelaient et perpétuaient la légende fondatrice du pays, celle de la triade divine Osiris - Isis - Horus. 
 
Les résultats de vingt ans de campagnes archéologiques ont été rapprochés du texte d'une certaine stèle de Canope, elle découverte en 1800 et datant de 238 avant notre ère. Le décret qu'elle édicte mentionnait précisément le fait qu’entre les villes de Canope et d’Héracléion se déroulerait, tous les ans, cette cérémonie mais selon des modalités spécifiques : elle devait commencer au temple de l’Amon de Gereb à Héracléion pour se terminer au sanctuaire d’Osiris à Canope. Et les découvertes faites dans la baie d'Aboukir illustrent à merveille le texte, car elles fournissent les traces matérielles et concrètes de son application. C'est cela que l'exposition offre en partage : la contemplation d'objets témoignant de la grande cérémonie initiatique égyptienne, telle qu'elle s'est déroulée au nord de l'Égypte, à des siècles de distance.


VOIR L'EXPO EN IMAGES
 
Réalisation La Fabrique à Sites ®